M  A  N  U     R  E  A  S

Manu Reas est jeune couturier parisien et aussi passionné de la peinture. Il a toujours vécu dans le monde très exigeant de la mode dès son jeune age. Ses premiers coups de crayon, on lui a reconnu des traits élégants, personnels, et affirmés. Ces termes élogieux étaient lancés alors qu’il travaillait aux cotés de grands couturiers, tel qu’Isabel Marant, Claudine Ivari et aussi John Galliano. Les retours et les encouragements lui donnèrent envie de rêver plus grand.

L’année 2012 pendant ses études, il décide de crée sa marque « Reas Paris » dédiée aux nœuds papillons. Il réinvente cet accessoire en lui insufflant de l’énergie et de la modernité jusqu’à lui donner une individualité forte. La réussite de sa collection était telle qu’il a commencé à se faire un nom. Cela permis d’éveiller en lui une envie d’aller plus loin, afin de dévoiler la vision qu’il porte sur la couture.

Le jeune couturier décide de créer en 2013 une ligne de vêtements Street Wear Chic qu’il nomme la ligne « M comme Modulable » et aussi en référence à son prénom : Manu. Par un système de zips, cette ligne modulable donne la liberté à chacun de mixer son style et ses couleurs. Manu Reas invente ainsi un vêtement fonctionnel et décontracté, alliant innovation et sophistication.

2014 a été marquée par plusieurs événements, dont la réalisation d’une robe à l’occasion des Césars pour Frida Marzouk (« La vie d’Adèle »). C’est aussi l’année où, porté par le soutien de professionnels et d’amateurs de la mode, Manu Reas décide d’ouvrir une Maison, à son nom. Mais il s’agit surtout de l’année de la première collection de Prêt-à-Porter semi-couture de la Maison. Le défilé eu lieu lors de la Fashion Week parisienne Printemps-Eté 2015. Manu Reas invitait à voyager là où s’harmonisent sur une même silhouette, l’antique et sobre sensualité héritée de l’ère Gréco-Romaine, et la modernité de la femme active contemporaine. Ce périple rêvé, entre passé et présent, s’incarne par la fluidité des drapés en laine, soie et coton, évocation de l’orient antique, qui se mêle à l’énergie des matières contemporaines comme le néoprène et autres tissus techniques.

En juillet 2015, lors de la Fashion Week Couture à Paris, Manu Reas présente sa deuxième collection couture. Cette fois-ci, destination le Pôle Nord, à l’or blanc dominant, au ciel cousu de pierres précieuses, ponctué de jeux de couleurs venant apporter un peu de chaleur. C’est cet univers que le jeune couturier Manu Reas voulait exprimer à travers ses créations.

En Janvier 2016, Manu Reas présente pendant la semaine de la couture à Paris, sa troisième collections « Edna et le miroir du temps ».

Manu Reas c’est l’image d’un regard, d’un esprit : celle de son créateur.

POURQUOI L’EMPREINTE

« Depuis 2012, j’ai eu cette chance de vivre des émotions, de rencontrer des gens fabuleux et des vrais soutiens que je n’aurais pu imaginer dans ce milieu qu’est la mode, pour m’aider à m’exprimer dans la création.

J’ai aussi connu des moments personnels qui m’ont fait douter de ce que j’aimais plus que tout au monde, au point de m’interroger sur ma vocation et de menacer le plaisir de concevoir et réaliser des créations sorties de mon imagination. Je me suis replié sur moi-même.

Ma collection Printemps / été 2016 « Edna et le miroir du temps » Fut ainsi ma dernière collection, réalisée en Décembre 2015, malgré l’accueil souvent enthousiaste qui m’a été réservé. J’ai donc décidé de prendre du recul, de m’isoler hors de la France et surtout de prendre du temps pour retrouver la paix en moi.

Pendant 3 ans, j’ai rarement retouché à la couture, à défaut de dessiner, je me suis investi et trouver refuge dans l’art abstrait qui m’a permis de m’exprimer à travers des toiles de peinture, d’effacer des plaies, avec un vrai effet thérapeutique. J’ai appris sur moi même et qui j’étais vraiment en tant que designer couturier et aussi de mes expériences passées.

Au fil de ces 3 années, j’ai réappris et commencé à retrouver cette envie du début, ce plaisir et cette envie qui m’animaient et qui me faisaient vivre.

Aujourd’hui , je sais ce que je veux incarner à travers mes future collections et qui je suis vraiment.

Pour mon retour dans le milieu, j’ai voulue jumeler mes deux univers, la couture et la peinture, cette empreinte qui représente bien mes deux passions que je réalise à la main, et en mettant un accent sur mon empreinte au dessus de mon nom afin d’affirmer encore plus ma personnalité et l’authenticité dans mes futures créations, d’afficher une nouvelle vision de « ma » mode et de « ma » vie, enfin d’insuffler un nouvel air frais sur mon futur et la direction que je veux apporter à mes créations, que ce soit à travers mes tableaux ou mes collections de vêtements.